14 mars 2019

Le chantier de Mars 2019 - La Villa Contemporaine au Maroc

Une lecture contemporaine de l’architecture traditionnelle marocaine !



AU MAROC, LA NAISSANCE D’UNE NOUVELLE FORME D’ARCHITECTURE.

Au Sud de Rabat, le quartier huppé se démarque déjà par ses magnifiques villas. Mais il en est une qui attire plus particulièrement les regards par son parti pris architectural qui s’impose presque comme une nouvelle façon de penser l’architecture marocaine…

« Le client nous a laissé carte blanche », explique en préambule Frédéric Dallet et Ibtissam El Hammoumi, les architectes du projet.
La prérogative majeure était simplement de « produire des espaces très dégagés et très généreux. » De quoi, en tout cas, laisser libre cours à la créativité, faire des propositions audacieuses, mais aussi offrir de nouvelles perspectives esthétiques… Ainsi, la villa achevée offre au niveau de son vocabulaire « une lecture contemporaine de l’architecture traditionnelle marocaine. »







LES MENUISERIES SEPALUMIC À L’HONNEUR

Sur cinq demi-niveaux, et affichant plus de 1500 m² de surface, la villa propose alors un design sobre et élégant : « au fur et à mesure que l’on s’achemine vers les niveaux inférieurs, le parcours appelle un imaginaire tellurique de par les matériaux utilisés et les cadrages visuels », poursuit Frédéric Dallet.

Ici, le rapport au jardin, un terrain de 2 000 m², est extrêmement puissant : « Assis, vous percevez toute la profondeur de la parcelle. »
Pour réussir cette prouesse, l’architecte a pris le parti d’un très grand vitrage, et s’est appuyé sur des menuiseries à levage Sepalumic pour le mettre en oeuvre (plus de 2,50 m de large sur un linéaire de 11,50 m).


UNE BELLE VITRINE D’EXPRESSION

Mais si la villa se démarque tellement, c’est aussi qu’elle est la vitrine d’une nouvelle forme d’expression.
Sur leur terrain de jeu, les architectes ont bouleversé les codes dans une grande subtilité où la théorie l’a emporté sur l’aspect décoratif : « l’idée était de proposer une relecture de l’architecture traditionnelle marocaine en lui conférant une nouvelle contemporanéité ».

Résultat : une maison aux lignes épurées qui ne ressemble à aucune autre dans le quartier, sans pour autant le dénaturer…
Une villa qui « impulse » une nouvelle façon de concevoir l’architecture…