MEDIATHEQUE SAINT PAUL

Sur un territoire insulaire tel que le nôtre, une telle réalisation ne voit le jour qu’une fois tous les sept ans !
Client :
Sté MAROI : John Meyer
Lieu(x) :
Saint Paul - La Réunion (974)
Date réalisation :
mai 2016
Chantier_ouvrages_sepalumic_aluminium_La_reunion_mediatheque_jalousie_menuiseries

DES HAUTEURS DE SAINT PAUL, DEPUIS LA ROUTE DES TAMARINS, ON NE VOIT QU'ELLE.

Elle, c’est la médiathèque de la commune. Un projet d’envergure sur lequel les équipes de Sepalumic ont une nouvelle fois démontré leurs savoir-faire et leur réactivité.
Une médiathèque, c’est un projet structurant pour une commune.
C’est aussi un projet d’envergure pour les architectes et les entreprises qui ont remporté le concours. Ici, sur l’île de La Réunion, la nouvelle médiathèque de Saint-Paul étonne et détonne, jouant les audacieuses avec des lignes résolument modernes et affirmées.
David Trottin, fondateur du cabinet d’architecture Périphériques, nous parle des choix qu’il a faits pour inclure cette réalisation pharaonique dans le paysage insulaire : « Cet équipement culturel est situé en entrée de Saint-Paul. Ce choix d’implantation imposait en premier lieu de répondre au besoin d’image et d’identité de la médiathèque à l’échelle de la ville qui est là pour devenir un repère aussi bien culturel, par l’information et la formation, que visuel, par son architecture. » De son côté, John Meyer, gérant associé de MAROI (Meyer Aluminium Réunis Océan Indien), est fier que son entreprise ait été sélectionnée pour apporter son savoir-faire sur le programme : « Sur un territoire insulaire tel que le nôtre, une telle réalisation ne voit le jour qu’une fois tous les sept ans ! MAROI a obtenu les menuiseries aluminium représentant notre coeur de métier depuis notre création en 2001. »

DES PROFILÉS ALUMINIUM DE GRANDES DIMENSIONS
Si, au départ, le projet prévoyait de la dentelle à lames vitrées, MAROI a su être force de proposition en mettant en avant la jalousie. Un procédé régulièrement utilisé sous les tropiques dans les maisons individuelles pour les pièces techniques ou humides comme les cuisines ou les salles de bain, et qui offre de multiples avantages. « Cette solution est beaucoup plus économique, avec un coût 4 fois moins élevé ; dans ce cas précis, on est passé de 4 millions d’euros pour toutes les façades à seulement 1 million d’euros » explique John Meyer. Il faut également préciser que le système de jalousie possède une haute résistance aux vents cycloniques et une grande performance en termes d’étanchéité. Sur le concours, David Trottin avait insisté sur « la mise en avant de techniques favorisant la lumière et la ventilation naturelles, or la jalousie permet tout cela ». Au final, chaque façade est équipée de 900 m² de jalousies ! Ici, les profilés aluminium sont de très grandes dimensions puisque le bâtiment « est un cube de 34 mètres de côté sur 32 mètres de hauteur. »

Faits et chiffres clés

  • Projet : Création d'une médiathèque de 34m3 à Saint Paul
  • Lieu : Ile de La Réunion (974)
  • Architecte : Périphériques Marin + Trottin et Jumeau Architectes (droit d’auteur)
  • Fabricant / Installateur : Sté MAROI : John Meyer
  • Gammes : Jalousie motorisée (série 2000)
  • Photos : Luc Boegly
Chantier_ouvrages_sepalumic_aluminium_La_reunion_mediatheque_jalousie_menuiseries
Chantier_ouvrages_sepalumic_aluminium_La_reunion_mediatheque_jalousie_menuiseries

UN PROJET SUR-MESURE

Chose étonnante s’il en est, la médiathèque de Saint-Paul ne dispose d’aucun système de climatisation ; le projet a été pensé différemment : « Avec Sepalumic, notre fournisseur depuis plus de 15 ans, nous avons étudié la tenue aux vents cycloniques et la résistance à l’eau. Le cahier des charges nous imposait également de justifier un certain niveau d’isolation phonique. Sepalumic a donc créé une jalousie (série 2000) prototype avec le type de vitrage sélectionné que les équipes ont passé au banc d’essais. Ce sont des jalousies motorisées qui ont été retenues : il y a ainsi plus de 800 moteurs sur l’opération ! C’est un fournisseur du Nord de la France qui a monté le moteur sur le prototype. Les simulations de cycles d’utilisation d’ouverture/fermeture ont été concluants. »

UN ACCOMPAGNEMENT DE BOUT EN BOUT

Et John Meyer remercie également les équipes de Sepalumic qui ont su accompagner MAROI à toutes les étapes : « Les tests in situ avec les moteurs, les tests in situ pour le PV isophonique, sont autant d’éléments que nous n’aurions pas pu réaliser sans leur aide. Notre savoir-faire et notre implantation sur l’île de La Réunion combinés au travail à distance de leur bureau d’études nous ont permis de mener à bien ce projet ! »
Aujourd’hui, la médiathèque de Saint-Paul fait partie des bâtiments les plus identifiables de l’île. Sans doute aussi grâce à sa signature de façade, un effet dessiné par l’architecte David Trottin : « De l’extérieur, paraît un empilement de pages de livres inégales. Ce sont en fait des brises soleil légèrement ondulés en périphérie du bâtiment qui lui donne au loin cette dimension. »

À l’autre bout du monde, un nouveau projet audacieux qui fait la fierté de Sepalumic !

Contactez
un conseiller