Verrière Goulet

A Châteaugiron, commune de l’Ille-et-Vilaine en Bretagne, les nouveaux propriétaires de cette maison située dans le centre-ville souhaitaient se créer un cocon de confort. Ils ont donc opté pour une verrière qui leur apporte un sentiment de continuité entre un intérieur douillet et un extérieur arboré…
Client :
Société Gallais SARL
Lieu(x) :
Châteaugiron (35)
Date réalisation :
janvier 2018
Chateaugiron

LES MENUISERIES SEPALUMIC INVESTISSENT UN SECTEUR « CLASSÉ » !

Non loin de Rennes, Châteaugiron s’impose comme une petite cité de caractère connue pour être dominée par les hautes tours de son château médiéval.

La présence d’un tel édifice à quelques encablures de la maison à agrandir n’a pas facilité la tâche de l’architecte en charge des travaux qui se devait de respecter les envies des propriétaires tout en pourvoyant aux exigences de la commune. « Ici, en effet, nous sommes sur un secteur protégé au titre des monuments historiques, explique Didier Leblay. De fait, si les contraintes structurelles étaient finalement relativement minces, les difficultés ont surtout relevé du PLU, complexe à appréhender et des négociations qu’il nous a fallu mener avec les Architectes des Bâtiments de France qui devaient obligatoirement approuver le projet. »

CONSTRUIRE UN ATELIER

Pour qu’elle soit en harmonie avec son environnement immédiat, l’extension a donc été imaginée tel un atelier du 19e siècle. « Notre volonté était de concevoir une verrière très ouverte sur l’extérieur grâce à de grandes baies pour faire entrer la lumière », poursuit l’architecte. Pour assurer de bonnes performances thermiques, ce dernier a privilégié le recours à des profilés aluminium, en l’occurrence ceux proposés par Sepalumic… Ainsi, les ensembles vitrés ont été posés sur des châssis oscillo-battants, en alternance avec des systèmes classiques, et toujours des menuiseries à ouvrants cachés, pour une esthétique plus épurée et permettre une grande source de lumière…

Chateaugiron
Chateaugiron

DES EXTÉRIEURS À « REPENSER »

Créer « l’osmose entre l’intérieur et l’extérieur » était sans doute la plus importante prérogative de ce chantier. Mais, à l’époque, le jardin était en friche. Il a donc fallu le repenser afin de créer un espace verdoyant agréable qui donne l’impression à ses propriétaires d’être protégés et isolés. Et finalement, une maison qui assure la continuité entre la pièce à vivre et son terrain, le tout dans l’intimité la plus totale. 

Pour cette opération, l’aide du bureau d’études de Sepalumic aura été prégnante pour Didier Leblay : « Pour des travaux aussi contraints tant d’un point de vue urbain qu’administratif, le soutien d’experts techniques dès l’amont du projet est essentiel, et ici, notamment pour la rédaction de mes CCTP (cahiers des clauses techniques particulières). Le bureau d’études m’a ainsi permis de venir à bout des subtilités de dimensions de cette verrière grâce à un chiffrage très précis. »

Contactez
un conseiller